Cycle "Intelligence collective et outils participatifs" - retour sur l'atelier 1

22/06/2015
Démocratie participative

Pour ce 1er atelier, l’ARENE a choisi de proposer la mise en pratique de 3 outils participatifs :

  • deux outils de sensibilisation pour construire une culture commune autour du développement durable, des démarches territoriales  (type Agenda 21, PCET, …) et des actions à mettre en place ;

  • un outil d’analyse et de résolution de situations complexes rencontrées dans l’animation de démarches participatives.

Les participants ont ainsi  pu découvrir dans la matinée: le jeu du Rami, le jeu de l’oie et Terrabilis. Très différents dans leur conception et leurs supports, ils sont néanmoins complémentaires puisque chacun d’entre eux permet d’appréhender une dimension du développement durable : les enjeux, les démarches territoriales et les plans d’orientations et d’actions.

Terrabilis, développé par Sylvain Hatesse (agence conseil ÉCOFOCUS) est sans aucun doute le jeu le plus ludique des trois, il s’adresse à tous les publics (dès l’âge de 12/14 ans) pour comprendre les enjeux du développement durable (empreinte écologique, biodiversité, crises énergétiques, sociales et écologiques etc.), leur interactions et la faculté de l’homme à infléchir -ou aggraver- la situation. Ce jeu est donc un bon point de départ pour découvrir le développement durable et avoir envie d’aller plus loin. De 4 à 12 personnes.

Le jeu du Rami permet de découvrir la démarche territoriale de développement durable (Agenda 21) dans toutes ses composantes : les acteurs, leur rôle dans chaque étape, l’évaluation continue et l’intégration d’aléas divers et variés… Cet outil s’adresse plus particulièrement à ceux qui pilotent directement ou indirectement ce type de démarche et ajoute une dimension ludique à une formation sur l’élaboration d’un Agenda 21 local. Il a été créé par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) Lorraine en partenariat avec le bureau d’études AUTREMEN, le Commissariat général au développement durable (bureau des Territoires), le Réseau des correspondants Agenda 21 des DREAL, le réseau des formateurs Agenda 21, un infographiste.

Le jeu de l’oie permet de créer  une véritable alliance de travail, une richesse dans les propositions et une participation de tous dans la convivialité et le débat.  Grâce à cette technique, les participants (entre 6 et 72 personnes) s’engagent ensemble dans la construction de propositions pertinentes et partagées par tous. Développé par l’Agence régionale pour l’environnement (ARPE) PACA, il est utilisable en cours d’élaboration d’une démarche territoriale de développement durable et produit des résultats tangibles. 

Le temps d’échanges en fin de matinée a pu faire émerger des premiers retours sur l’intérêt et la prise en main de ces outils : faciles, productifs, ludiques. Si l’intérêt et l’objectif spécifiques à chaque outil ont toujours été validés, des éléments d’améliorations ont été suggérés : ne pas oublier les agents des collectivités comme un acteur à part entière pour le jeu du Rami, faire ressortir si nécessaire une dimension plus ludique pour le jeu de l’oie… malgré tout, ils ont été très appréciés et ont suscité un intérêt certain pour diversifier ses propres outils d’animation.

L’après-midi a été consacrée au théâtre forum. Dans le cadre des démarches territoriales de développement durable, cet outil peut aussi intégrer une dimension ludique par l’exercice de jeu théâtral qu’il implique. L’idée étant de prendre conscience de nos comportements et nos aprioris et d'y travailler collectivement, de se mettre en posture d’empathie vis-à-vis des autres acteurs pour faciliter leur implication dans la démarche et l’expression de tous. Cet outil peut être intéressant à mobiliser dans ces démarches lors des étapes de mobilisation et formation d’ambassadeurs / référents Développement durable (en interne de la collectivité territoriale ou en externe pour des acteurs relais de la démarche, volontaires : associations, habitants…) ou lors d’un travail sur la mise en œuvre des actions. L’objectif recherché en terme participatif, au-delà de la contribution à la mobilisation des acteurs, est l’expression des participants pour accompagner les changements de comportements.

Deux groupes ont été formés et les sujets proposés, joués et retravaillés ont été les suivants :

Titre : pour qui la rue ?

Comment faire pour : réaménager la voirie et répartir les usages d’une rue

Mise en situation : un conseil de quartier où la Mairie présente son projet

Problématiques connexes : représentativité en concertation, posture de l’élu et de l’administration

 

Titre : mais ils sont où ? 

Comment faire pour : susciter l’intérêt à participer

Mise en situation : réunion publique en présence de l’équipe municipale et du BE pour présenter un bilan 

Problématiques connexes : communication, mobilisation, posture de l’élu et de l’administration 

Nos publications

Juin 2017
- ARENE, Commissariat général au développement durable
Mieux connaître et reconnaître cette capacité d’innovation, mieux accompagner et parfois aider à changer d’échelle ces initiatives qui marchent, sont...
Janvier 2017
- ARENE
L’intelligence collective est particulièrement efficace pour la résolution de problématiques complexes. Elle permet de produire en un temps limité,...
Septembre 2016
- ARENE
Depuis 2013, l’ARENE a lancé une démarche prospective sur le renouveau des pratiques démocratiques et en particulier sur le passage à la gouvernance...

En ce moment

AILLEURS SUR LE WEB