Des Territoires, Des Projets, Une Agence

Des circuits courts alimentaires, "économiques et solidaires"

24/06/2016
Partenaire : 
L’Atelier Île-de-France
Agendas 21
Économie circulaire
Économie sociale et solidaire
Projets de territoires
Projets pilotes
Territoires

Retour sur la formation action "Circuits courts alimentaires et Agendas 21" du 22 juin 2016.

Téléchargez le compte-rendu

Pour des circuits courts "économiques et solidaires"

La relocalisation des filières agricoles se place dans un contexte plus large d’économie durable et d’emplois locaux, de valorisation des ressources des territoires et de nouveaux modèles économiques. Différents travaux et initiatives d'envergure nationale se positionnent désormais sur le champ des circuits courts économiques et solidaires, au-delà de la question alimentaire.

Ces circuits courts "économiques et solidaires", explicités par les travaux du Labo de l'ESS, sont des formes d'échanges économiques valorisant le lien social, la coopération, la transparence, et l'équité entre les acteurs de l'échange. Se tissent alors des liens avec les initiatives de circuits courts alimentaires qui s'inscrivent dans la durée.

Ces circuits courts économiques et solidaires visent 4 impacts positifs :

  • social : implication de tous, prise en compte des ressources humaines, création et maintien d'emplois non délocalisables,
  • environnemental : externalités des activités, valorisation et préservation des ressources,
  • économique : optimisation des organisations, diminution des charges et coûts, réduction et limitation des intermédiaires,
  • territorial : réemploi des ressources, proximité des acteurs, maillage des initiatives.

Afin de mieux les identifier et les qualifier, le Labo de l'ESS a créé une charte des circuits courts économiques et solidaires, ainsi qu'un questionnaire d'autoévaluation en ligne.

Des synergies existantes et à développer entre l'économie sociale et solidaire et les circuits courts alimentaires

L’économie sociale et solidaire, forte de 400 000 emplois en région francilienne et d’acteurs très divers, peut être au cœur du développement des circuits courts alimentaires sur les territoires.

À partir des résultats d’une étude de diagnostic des activités de l'économie verte portées par des acteurs de l'ESS réalisée par l’ARENE en 2013, près de 80 structures "employeuses" qui concourent aux circuits courts alimentaires ont été repérées aux différentes étapes de la chaîne alimentaire :

  • production : maraîchage et jardinage biologique d'insertion, jardins partagés, poulailler collectif, asinerie, miellerie, champignonnière...
  • transformation : la conserverie coopérative de Marcoussis, la légumerie bio des Mureaux...
  • commercialisation / distribution : le réseau des AMAPs en Île-de-France, les épiceries solidaires, les plateformes numériques de mises en lien, les coopératives alimentaires participatives (telle la Louve dans le 18e arrondissement)...
  • sensibilisation du consommateur et des citoyens : avec les structures de l'EEDD, les fermes pédagogiques...
  • projets intégrés globaux de circuits courts : R-Urban à Colombes, la Ferme des Possibles à Stains, la SCIC A PRO BIO Île-de-France...

Afin de contribuer à développer les projets, la collectivité peut activer différents leviers tels que la commande publique, l'appui financier, les outils d'appui à la création d'activités, la facilitation des coopérations entre acteurs sur le territoire notamment grâce aux PTCE (Pôle territoriaux de coopération économique) ou la participation à une SCIC (Société coopérative d'intérêt collectif).

Un levier en plein essor : le financement participatif

Le financement participatif, par ses différents aspects (don avec ou sans contrepartie, prêts gratuits ou rémunérés, investissement en capital ou en fonds propres) est un levier fort de levées de fonds pour les porteurs de projets et de développement de liens entre producteurs et consommateurs. Ce module a été l'occasion de présenter la plateforme Blue Bees, plateforme de crowdfunding de prêt dédiée aux projets d'agriculture et d'alimentations durables. Blue Bees favorise le prêt avec intérêts ou le système de dons avec contrepartie (par exemple : un panier contre une visite à la ferme ou un cours sur l'agro-écologie).

Blue Bees facilite la mise en relation entre les acteurs suivants :

  • les porteurs de projets innovants, afin de leur permettre de trouver les financements et l’accompagnement dont ils ont besoin,
  • les internautes, en leur offrant une possibilité accessible de participer à la réalisation de projets vertueux en prêtant à partir de 20 euros, et donnant à partir de 5 euros,
  • les opérateurs de terrain, qui identifient, structurent et accompagnent la mise en place de projets (bureau d’étude, associations, ONG, entreprises de commerce équitable, fonds d’investissement, etc.).

Depuis sa création en 2012, ce sont près de 60 projets financés, avec déjà 10 projets totalement remboursés, plus de 91 millions d'euros levés pour plus de 10 000 contributeurs.

Le rôle de la collectivité, à travers le département du Val-de-Marne et le projet de la Plaine des Bordes

Le Département du Val-de-Marne dispose d'une double politique liée à l'économie sociale et solidaire et à l'agriculture durable. Ce département, bien que très urbain, dispose encore de 1 000 hectares agricoles pour 53 exploitations.

Au travers sa politique d'économie sociale et solidaire, ainsi que sa politique agricole et sa commande publique, le Département mène différents projets :

  • l'élaboration d'une charte de la restauration pour ses 104 collèges. À ce titre, des groupements de commandes ont pu être constitués ainsi qu'une stratégie d'allotissement pour l'approvisionnement en fruits et légumes frais, favorisant ainsi les produits locaux (cf. le module 3 de la formation action),
  • l'engagement dans la SCIC A PRO Bio Île-de-France pour dialoguer avec l'ensemble de la filière, participer au changement d'échelle de l'agriculture biologique et rendre le bio local accessible,
  • le projet phare de la Plaine des Bordes, terrain départemental de 52 hectares à Chennevières-sur-Marne, classé espace naturel sensible en 2016. Le Département, souhaitant préserver la vocation agricole et associer les acteurs locaux et les habitants, a lancé une dynamique d'acteurs. Depuis 2010, de nombreux acteurs occupent le site: jardins familiaux des Bordes, Abeilles des Bordes, Franciliane - élevage d'ânesses bio, collectif "Relocalisons", Val Bio Île-de-France : chantier d'insertion par le maraîchage... Une association, les Robins des Bordes, fédère les acteurs et anime le site, en lien avec les quartiers environnants.

Ce module a été l'occasion de présenter plus en détail Val Bio Île-de-France, une association qui gère 2 Ateliers Chantiers d’Insertion (ACI) par l’activité économique, une plateforme de distribution de paniers bio à Choisy-le-Roi et un jardin en maraichage biologique de 8 hectares sur le site de la Plaine des Bordes. Sur le site des Bordes, Val Bio dispose d'un bail rural avec une mise à disposition du site par le Département. Ses paniers sont ensuite vendus en points relais majoritairement dans le Val-de-Marne.

Contacts

Thomas Hemmerdinger
Chef de projet Agendas 21
Tél. : 01 83 65 37 73
Nous contacter
Christelle Insergueix
Directrice du pôle Territoires durables et solidaires
Tél. : 01 83 65 37 63
Nous contacter

Partenaires associés

Nos publications

Janvier 2017
- Teddif (Territoires, environnement développement durable en Île-de-France), ARENE Île-de-France
Retour sur l'atelier organisé le 22 septembre 2016 conjointement par le réseau Teddif et l’Espace régional de Concertation sur l’éducation à l’...
Janvier 2017
- Teddif (Territoires, environnement développement durable en Île-de-France), ARENE Île-de-France
S'enrichir mutuellement pour développer l’innovation sur les territoires, tel était formulé l’objectif général de l’Atelier proposé par le réseau...
Janvier 2017
- Teddif (Territoires, environnement développement durable en Île-de-France), ARENE Île-de-France
La Rencontre régionale Teddif a rassemblé plus de 80 personnes, représentants de collectivités et des partenaires du réseau, à la Cité régionale de l...

AILLEURS SUR LE WEB