Vers l'autonomie énergétique des territoires : méthanisation et biogaz une filière d'avenir

Publié le 10/10/2012Mis à jour le 17/11/2016
Auteur : 
ARENE, ATEE (Association technique énergie environnement), RhônAlpÉnergie-Environnement - RAEE (Agence régionale de l'énergie et de l'environnement)
Type de publication : 
Guide
Énergie
Méthanisation
Transition énergétique
La méthanisation des déchets ou des sous-produits organiques présente des atouts incontestables : production d'énergie, dépollution, retour au sol de la matière organique, création de richesse, d'emplois et de lien social...  Son potentiel de développement repose sur l'existence de quantités de matières importantes et assez facilement mobilisables qui sont issues soit de l'agriculture et de l'élevage, soit de l'industrie, de la grande distribution et de la restauration.  C'est pourquoi il semble essentiel aujourd'hui de faire connaître les atouts pour les territoires de cette filière déjà fiable et mature technologiquement, qui devra prendre toute sa place dans le bouquet énergétique français des prochaines années. L'Île-de-France est une région qui produit 4,7 millions de tonnes de déchets par an. La méthanisation permettrait de dégrader toute cette matière pour la transformer en biogaz (constitué à  60 % de méthane et 40 % de CO²), et de là  en toute forme d'énergie utile. Ce système d'élimination est encore peu connu et utilisé en Europe. C'est pourquoi cette brochure en vante les atouts tant économique qu'écologique.

Partenaires associés

Auteur : 
ARENE, ATEE (Association technique énergie environnement), RhônAlpÉnergie-Environnement - RAEE (Agence régionale de l'énergie et de l'environnement)
Type de publication : 
Guide
Énergie
Méthanisation
Transition énergétique
La méthanisation des déchets ou des sous-produits organiques présente des atouts incontestables : production d'énergie, dépollution, retour au sol de la matière organique, création de richesse, d'emplois et de lien social...  Son potentiel de développement repose sur l'existence de quantités de matières importantes et assez facilement mobilisables qui sont issues soit de l'agriculture et de l'élevage, soit de l'industrie, de la grande distribution et de la restauration.  C'est pourquoi il semble essentiel aujourd'hui de faire connaître les atouts pour les territoires de cette filière déjà fiable et mature technologiquement, qui devra prendre toute sa place dans le bouquet énergétique français des prochaines années. L'Île-de-France est une région qui produit 4,7 millions de tonnes de déchets par an. La méthanisation permettrait de dégrader toute cette matière pour la transformer en biogaz (constitué à  60 % de méthane et 40 % de CO²), et de là  en toute forme d'énergie utile. Ce système d'élimination est encore peu connu et utilisé en Europe. C'est pourquoi cette brochure en vante les atouts tant économique qu'écologique.

Nos publications

Juin 2017
- ARENE
Pour répondre aux grands enjeux contemporains, la politique locale doit être issue de propositions innovantes, expérimentées localement d’abord,...
Mai 2017
- ARENE
L’ARENE Île-de-France a créé l’indicateur de facture énergétique à destination des collectivités territoriales franciliennes afin de les aider à...
Août 2016
- ADEME, ARENE
Éléments de cadrage pour la gestion des données territoriales La prise en compte des enjeux de développement durable s’est quasi-systématisée depuis...

AILLEURS SUR LE WEB

Auteur : 
ARENE, ATEE (Association technique énergie environnement), RhônAlpÉnergie-Environnement - RAEE (Agence régionale de l'énergie et de l'environnement)
Type de publication : 
Guide
Énergie
Méthanisation
Transition énergétique
La méthanisation des déchets ou des sous-produits organiques présente des atouts incontestables : production d'énergie, dépollution, retour au sol de la matière organique, création de richesse, d'emplois et de lien social...  Son potentiel de développement repose sur l'existence de quantités de matières importantes et assez facilement mobilisables qui sont issues soit de l'agriculture et de l'élevage, soit de l'industrie, de la grande distribution et de la restauration.  C'est pourquoi il semble essentiel aujourd'hui de faire connaître les atouts pour les territoires de cette filière déjà fiable et mature technologiquement, qui devra prendre toute sa place dans le bouquet énergétique français des prochaines années. L'Île-de-France est une région qui produit 4,7 millions de tonnes de déchets par an. La méthanisation permettrait de dégrader toute cette matière pour la transformer en biogaz (constitué à  60 % de méthane et 40 % de CO²), et de là  en toute forme d'énergie utile. Ce système d'élimination est encore peu connu et utilisé en Europe. C'est pourquoi cette brochure en vante les atouts tant économique qu'écologique.