Vulnérabilité énergétique - Insee Analyses Île-de-France n° 10

Publié le 12/01/2015Mis à jour le 19/01/2015
Auteur : 
ARENE, INSEE
Type de publication : 
Étude
Précarité énergétique

En prenant en compte le chauffage et l’eau chaude de leur logement ainsi que leurs dépenses de carburant, près de 436 000 ménages franciliens sont estimés en situation de vulnérabilité énergétique. Les deux tiers d’entre eux éprouvent des difficultés à régler leurs seules factures de chauffage. Le profil des ménages vulnérables pour le chauffage de leur logement est très différent entre les zones urbaines et rurales.
Dans l’unité urbaine de Paris, les jeunes, les chômeurs ou les étudiants sont les plus vulnérables, surtout s’ils louent de petits logements du parc privé.
A contrario, dans le reste du territoire, les personnes âgées, les personnes vivant seules, dans de grands logements chauffés au fioul et datant d’avant 1975 sont les plus fragiles.

En Île-de-France, 310 000 ménages éprouvent des difficultés à honorer leurs factures de chauffage.

Partenaires associés

Auteur : 
ARENE, INSEE
Type de publication : 
Étude
Précarité énergétique

En prenant en compte le chauffage et l’eau chaude de leur logement ainsi que leurs dépenses de carburant, près de 436 000 ménages franciliens sont estimés en situation de vulnérabilité énergétique. Les deux tiers d’entre eux éprouvent des difficultés à régler leurs seules factures de chauffage. Le profil des ménages vulnérables pour le chauffage de leur logement est très différent entre les zones urbaines et rurales.
Dans l’unité urbaine de Paris, les jeunes, les chômeurs ou les étudiants sont les plus vulnérables, surtout s’ils louent de petits logements du parc privé.
A contrario, dans le reste du territoire, les personnes âgées, les personnes vivant seules, dans de grands logements chauffés au fioul et datant d’avant 1975 sont les plus fragiles.

En Île-de-France, 310 000 ménages éprouvent des difficultés à honorer leurs factures de chauffage.

Nos publications

Novembre 2017
- ARENE
En Île-de-France, selon l’enquête logement de l’Insee 2013, 452.600 ménages franciliens, soit 8,8 % de l’ensemble des ménages, étaient exposés à une...
Septembre 2016
- ARENE, ADEME, CLER (Réseau pour la transition énergétique)
Guide méthodologique et recueil de retours d’expériences Après près de quatre ans de mise en œuvre du programme SLIME (Service local d’intervention...
Janvier 2016
- ARENE, IDDRI (Institut du développement durable et des relations internationales)
Depuis plusieurs années, diverses initiatives et outils se développent permettant d'identifier et d'évaluer la précarité énergétique sur un...

AILLEURS SUR LE WEB

Auteur : 
ARENE, INSEE
Type de publication : 
Étude
Précarité énergétique

En prenant en compte le chauffage et l’eau chaude de leur logement ainsi que leurs dépenses de carburant, près de 436 000 ménages franciliens sont estimés en situation de vulnérabilité énergétique. Les deux tiers d’entre eux éprouvent des difficultés à régler leurs seules factures de chauffage. Le profil des ménages vulnérables pour le chauffage de leur logement est très différent entre les zones urbaines et rurales.
Dans l’unité urbaine de Paris, les jeunes, les chômeurs ou les étudiants sont les plus vulnérables, surtout s’ils louent de petits logements du parc privé.
A contrario, dans le reste du territoire, les personnes âgées, les personnes vivant seules, dans de grands logements chauffés au fioul et datant d’avant 1975 sont les plus fragiles.

En Île-de-France, 310 000 ménages éprouvent des difficultés à honorer leurs factures de chauffage.