Les Fermiers de la Francilienne, des structures au service des territoires

Mis à jour le 30/08/2016
Climat
Économie sociale et solidaire
Éducation à l’environnement et au développement durable
ACTION REMARQUABLE

Favoriser l’implication des habitants dans les actions du territoire à travers la sensibilisation et l’éducation à l’environnement.

La Ferme Universitaire P13 à Villetaneuse (93) et la Ferme de la Butte-Pinson à Montmagny (95), gérées par l’association « les Fermiers de la Francilienne », offrent aux populations périurbaines le moyen de se reconnecter avec leur environnement pour une meilleure prise en compte des enjeux de l’agriculture de proximité, du climat, de l’environnement et de la gouvernance.
La forte implication des équipes des deux fermes pédagogiques implantées en milieu urbain, permet aux habitants de mieux s’approprier leur territoire en contribuant à la vie des fermes. Le projet pédagogique centré sur le contact avec l’animal offre aux populations périurbaines le moyen de se reconnecter avec leur environnement et de s’impliquer dans les activités d’entretien (soins et nourriture des animaux, potager). L’objectif est de favoriser l’implication des citoyens dans les actions du territoire pour une prise en compte des enjeux de l’agriculture de proximité, du climat, de l’environnement et de la gouvernance. L’ARENE s’est rendue dans ces deux fermes pour rencontrer les équipes et échanger sur le développement pédagogique et celui de l’offre d’activités.

  • La ferme de la Butte-Pinson premier site agriculturel expérimental, est située dans un îlot de verdure de 114 hectares réaménagé par l’Agence des espaces verts de la Région Île-de-France. En 2014, les Fermiers de la Francilienne y ont développé une ferme pédagogique qui s’inscrit dans le territoire comme un lieu de rencontre économique des différents acteurs locaux (associations, entreprises, institutions, habitants, artistes…). Leurs échanges permettent de faire émerger une offre de services liée aux modes de consommation et de l’éducation à l’environnement. Forte de son expérience d’éducation populaire, la ferme répond à des besoins sociaux non couverts sur le territoire par l’inclusion de public vulnérable ou enclavé et le développement de nouvelles formes de solidarité pour lutter contre l’exclusion et promouvoir la citoyenneté. La redynamisation du territoire se fait aussi par la réhabilitation durable des espaces vides, en friche ou désaffectés par le développement d’activités paysannes, d’éco-pâturages et d’écoconstructions respectueuses de la nature. La Ferme de la Butte-Pinson est également un lieu de création et de diffusion social et culturel, il héberge des artistes en leur proposant des espaces de travail à titre gracieux. L’objectif est d’encourager une créativité artistique locale pleinement intégrée dans un tissu culturel populaire et métissé. Le taux de fréquentation des espaces pédagogiques est de 80 % et le taux de fidélisation est de 85 % ce qui montre l’intérêt de la structure. En ce qui concerne son activité de réinsertion, la ferme est depuis 2014 une alternative à l’incarcération, elle a accueilli pour le département du Val-d’Oise plus de 40 personnes condamnées en justice pour 3000 heures de travail d’intérêt général. En 2015, le département de Seine-Saint-Denis a rejoint ce dispositif prometteur. Les Fermiers de la Francilienne y ont souscrit car le condamné effectuant un travail au profit de la société, peut se reconstruire et se former, ainsi il peut mieux se réinsérer dans la société.
     
  • La Ferme Universitaire P13 en cours de réhabilitation, a ouvert début 2016, le site s’étend sur 5 hectares. Les enclos des animaux et la clôture de la ferme sont réalisés avec du bois de récupération. Les espaces qui étaient en friche depuis de nombreuses années sont réaménagés par des personnes en insertion. La situation de la ferme juste en face du campus de l’Université Paris 13 Villetaneuse est idéale pour mobiliser et de sensibiliser les étudiants notamment à la nature, à l’alimentation, aux enjeux climatiques et à la citoyenneté. Pour renforcer le lien social intergénérationnel, la ferme offre aux étudiants comme aux habitants un lieu d’échanges, de rencontres et d’acculturation qui permettront à chacun de s’impliquer activement. Plusieurs projets verront le jour progressivement : la création d’un espace de sensibilisation et de ressources sur les enjeux climatiques, la mise en place d’un système de production en circuit court, un équipement de production de biogaz, un cyber café, des serres, ou encore un espace web accessible à tous. La Ferme Universitaire P13 créera davantage de liens sociaux, ce lieu de vie où la nature s’invite en ville pourra accueillir 250 enfants par jour. Actuellement, les projets avancent, l’ARENE a pu constater que le ru d’Arras, petit cours d’eau traversant la ferme, longtemps recouvert de végétaux et de déchets urbains, est en cours de réhabilitation. Sa revalorisation et sa protection permettront de proposer des actions sociales et pédagogiques en faveur de l’environnement.

Les Fermiers de la Francilienne constituent une pépinière d’idées et de solutions qui allient les dimensions sociales, éducatives, culturelles et humaines au cœur du milieu urbain permettant de croiser les regards et de s’enrichir.

Nos publications

Juin 2017
- ARENE
Pour répondre aux grands enjeux contemporains, la politique locale doit être issue de propositions innovantes, expérimentées localement d’abord,...
Juin 2017
- ARENE, Commissariat général au développement durable
Mieux connaître et reconnaître cette capacité d’innovation, mieux accompagner et parfois aider à changer d’échelle ces initiatives qui marchent, sont...
Octobre 2016
- ARENE, ADEME, Ministère des Affaires étrangères et du Développement international
Ce document propose aux autorités locales et à leurs partenaires une réflexion autour des enjeux liés au changement climatique et des actions...

AILLEURS SUR LE WEB

Lieu de l'événement