Étude de la demande d'électricité habitat et maison de retraite en Île-de-France

Publié le 13/10/2009Mis à jour le 24/04/2015
Auteur : 
ARENE
Type de publication : 
Étude
Énergie
Transition énergétique
Cette étude, réalisée dans le cadre du programme européen EL-EFF, avec l'organisme Régions et le support de Intelligent Energy Europe porte sur la demande d'électricité de l'habitat et des maisons de retraite en Île-de-France. Après avoir vu le poids de l'habitat dans la consommation de la région, l'étude décompose les usages de l'électricité (chauffage...). Elle fait de même avec les maisons de retraite et en tire une analyse détaillée. Pour aboutir à des extrapolations et à des résultats. Ce rapport s'adresse aux collectivités et aux gestionnaires de maison de retraite. L'Île-de-France a consommé 65,9 TWh pour son électricité en 2004 dont 36 % pour le secteur résidentiel. Les maisons de retraite consomment plus que les maisons individuelles mais les deux peuvent réaliser des économies et améliorer leur efficacité énergétique. Chaque année, 10 tonnes de déchets nucléaires permettent d'alimenter la région en électricité.

À voir aussi

Partenaires associés

Auteur : 
ARENE
Type de publication : 
Étude
Énergie
Transition énergétique
Cette étude, réalisée dans le cadre du programme européen EL-EFF, avec l'organisme Régions et le support de Intelligent Energy Europe porte sur la demande d'électricité de l'habitat et des maisons de retraite en Île-de-France. Après avoir vu le poids de l'habitat dans la consommation de la région, l'étude décompose les usages de l'électricité (chauffage...). Elle fait de même avec les maisons de retraite et en tire une analyse détaillée. Pour aboutir à des extrapolations et à des résultats. Ce rapport s'adresse aux collectivités et aux gestionnaires de maison de retraite. L'Île-de-France a consommé 65,9 TWh pour son électricité en 2004 dont 36 % pour le secteur résidentiel. Les maisons de retraite consomment plus que les maisons individuelles mais les deux peuvent réaliser des économies et améliorer leur efficacité énergétique. Chaque année, 10 tonnes de déchets nucléaires permettent d'alimenter la région en électricité.

Nos publications

Juin 2017
- ARENE
Pour répondre aux grands enjeux contemporains, la politique locale doit être issue de propositions innovantes, expérimentées localement d’abord,...
Mai 2017
- ARENE
L’ARENE Île-de-France a créé l’indicateur de facture énergétique à destination des collectivités territoriales franciliennes afin de les aider à...
Août 2016
- ADEME, ARENE
Éléments de cadrage pour la gestion des données territoriales La prise en compte des enjeux de développement durable s’est quasi-systématisée depuis...

AILLEURS SUR LE WEB

Auteur : 
ARENE
Type de publication : 
Étude
Énergie
Transition énergétique
Cette étude, réalisée dans le cadre du programme européen EL-EFF, avec l'organisme Régions et le support de Intelligent Energy Europe porte sur la demande d'électricité de l'habitat et des maisons de retraite en Île-de-France. Après avoir vu le poids de l'habitat dans la consommation de la région, l'étude décompose les usages de l'électricité (chauffage...). Elle fait de même avec les maisons de retraite et en tire une analyse détaillée. Pour aboutir à des extrapolations et à des résultats. Ce rapport s'adresse aux collectivités et aux gestionnaires de maison de retraite. L'Île-de-France a consommé 65,9 TWh pour son électricité en 2004 dont 36 % pour le secteur résidentiel. Les maisons de retraite consomment plus que les maisons individuelles mais les deux peuvent réaliser des économies et améliorer leur efficacité énergétique. Chaque année, 10 tonnes de déchets nucléaires permettent d'alimenter la région en électricité.