Le jardin maraîcher, support d'une action d'insertion sociale et professionnelle

Publié le 01/03/2003Mis à jour le 24/04/2015
Auteur : 
ARENE, RESE (Réseau économie sociale et environnement)
Type de publication : 
Fiche
Économie sociale et solidaire
Territoires
Cette fiche technique de 4 pages présente les jardins maraîchers comme des supports d'une action d'insertion sociale et professionnelle. Elle s'appuie sur l'exemple de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Des jardins d'insertion pratiquent la culture biologique à l'image du chantier "jardin maraîcher d'ACR" (une association d'aide à l'insertion créée en 1978. Sur deux hectares, 17 personnes s'occupent de faire pousser fruits et légumes dans des zones définies. De nombreux partenaires aident à l'insertion professionnelle de travailleurs qui rencontrent de fortes difficultés. Les jardins créant de l'emploi car demandant de l'entretien peuvent sinon être familiaux, pédagogiques, collectifs d'insertion sociale et de "cocagne" (la production est faite pour d'autres). L'activité maraîchère permet de mobiliser des travailleurs par la production de fruits et de légumes. Elle nécessite un suivi adapté mais permet des formations spécifiques. Encadré, elle applique les principes de la culture biologique et du jardinage bio-dynamique. Les produits obtenus peuvent alors être distribués aux salariés du chantier ou donnés à  des associations caritatives.

À voir aussi

Partenaires associés

Auteur : 
ARENE, RESE (Réseau économie sociale et environnement)
Type de publication : 
Fiche
Économie sociale et solidaire
Territoires
Cette fiche technique de 4 pages présente les jardins maraîchers comme des supports d'une action d'insertion sociale et professionnelle. Elle s'appuie sur l'exemple de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Des jardins d'insertion pratiquent la culture biologique à l'image du chantier "jardin maraîcher d'ACR" (une association d'aide à l'insertion créée en 1978. Sur deux hectares, 17 personnes s'occupent de faire pousser fruits et légumes dans des zones définies. De nombreux partenaires aident à l'insertion professionnelle de travailleurs qui rencontrent de fortes difficultés. Les jardins créant de l'emploi car demandant de l'entretien peuvent sinon être familiaux, pédagogiques, collectifs d'insertion sociale et de "cocagne" (la production est faite pour d'autres). L'activité maraîchère permet de mobiliser des travailleurs par la production de fruits et de légumes. Elle nécessite un suivi adapté mais permet des formations spécifiques. Encadré, elle applique les principes de la culture biologique et du jardinage bio-dynamique. Les produits obtenus peuvent alors être distribués aux salariés du chantier ou donnés à  des associations caritatives.

Nos publications

Novembre 2017
- ARENE
En Île-de-France, selon l’enquête logement de l’Insee 2013, 452.600 ménages franciliens, soit 8,8 % de l’ensemble des ménages, étaient exposés à une...
Juillet 2017
- ARENE, DRIEE Île-de-France
En Île-de-France, l'économie sociale et solidaire regroupe plus de 33 500 établissements (associations, coopératives, mutuelles, fondations) et...
Mars 2017
- ARENE
Dans un monde où la biodiversité est de plus en plus menacée, y compris en Île-de-France, le génie écologique représente une filière d’avenir et...

En ce moment

AILLEURS SUR LE WEB

Auteur : 
ARENE, RESE (Réseau économie sociale et environnement)
Type de publication : 
Fiche
Économie sociale et solidaire
Territoires
Cette fiche technique de 4 pages présente les jardins maraîchers comme des supports d'une action d'insertion sociale et professionnelle. Elle s'appuie sur l'exemple de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Des jardins d'insertion pratiquent la culture biologique à l'image du chantier "jardin maraîcher d'ACR" (une association d'aide à l'insertion créée en 1978. Sur deux hectares, 17 personnes s'occupent de faire pousser fruits et légumes dans des zones définies. De nombreux partenaires aident à l'insertion professionnelle de travailleurs qui rencontrent de fortes difficultés. Les jardins créant de l'emploi car demandant de l'entretien peuvent sinon être familiaux, pédagogiques, collectifs d'insertion sociale et de "cocagne" (la production est faite pour d'autres). L'activité maraîchère permet de mobiliser des travailleurs par la production de fruits et de légumes. Elle nécessite un suivi adapté mais permet des formations spécifiques. Encadré, elle applique les principes de la culture biologique et du jardinage bio-dynamique. Les produits obtenus peuvent alors être distribués aux salariés du chantier ou donnés à  des associations caritatives.