La chaufferie bois du lycée Saint-Charles à  Athis-Mons

Publié le 01/11/2006Mis à jour le 24/04/2015
Auteur : 
ARENE, ADEME, Région Île-de-France
Type de publication : 
Fiche
Énergie
Énergies renouvelables et de récupération
Transition énergétique
Cette fiche technique de 4 pages présente la chaufferie au bois du lycée Saint-Charles d'Athis-Mons (Essonne). Elle couvre 80 % des besoins de l'établissement pour 24 000 m² de surface (le reste étant alimenté par le gaz). Grâce à elle 237 tep d'énergie fossile et 120 tep d'électricité sont économisés. Il y a 5 fois moins de CO² et 1,7 tonne de dioxyde de soufre en moins. 1 200 tonnes de bois sont nécessaires pour faire fonctionner la structure, qui doit être bien entretenue et régulièrement décendrée. Cette fiche s'adresse aux gestionnaires des lycées franciliens. Elle permet de répondre à la démarche "bois-énergie, biomasse et développement local". Chauffer au bois réduit les émissions de gaz à  effet de serre par rapport aux énergies fossiles que cela économise. Or, le bois est une ressource abondante en Île-de-France. Installer une chaufferie au bois permet de maîtriser durablement sa consommation d'énergie. Cette énergie locale et renouvelable est créatrice d'emploi pour assurer la maintenance des installations.

À voir aussi

Partenaires associés

Auteur : 
ARENE, ADEME, Région Île-de-France
Type de publication : 
Fiche
Énergie
Énergies renouvelables et de récupération
Transition énergétique
Cette fiche technique de 4 pages présente la chaufferie au bois du lycée Saint-Charles d'Athis-Mons (Essonne). Elle couvre 80 % des besoins de l'établissement pour 24 000 m² de surface (le reste étant alimenté par le gaz). Grâce à elle 237 tep d'énergie fossile et 120 tep d'électricité sont économisés. Il y a 5 fois moins de CO² et 1,7 tonne de dioxyde de soufre en moins. 1 200 tonnes de bois sont nécessaires pour faire fonctionner la structure, qui doit être bien entretenue et régulièrement décendrée. Cette fiche s'adresse aux gestionnaires des lycées franciliens. Elle permet de répondre à la démarche "bois-énergie, biomasse et développement local". Chauffer au bois réduit les émissions de gaz à  effet de serre par rapport aux énergies fossiles que cela économise. Or, le bois est une ressource abondante en Île-de-France. Installer une chaufferie au bois permet de maîtriser durablement sa consommation d'énergie. Cette énergie locale et renouvelable est créatrice d'emploi pour assurer la maintenance des installations.

Nos publications

Janvier 2018
- Ceser Île-de-France (Conseil économique, social et environnemental régional), ARENE
Rapport du Ceser Île-de-France (Conseil économique, social et environnemental régional) auquel l'ARENE a contribué.
Juin 2017
- ARENE
Pour répondre aux grands enjeux contemporains, la politique locale doit être issue de propositions innovantes, expérimentées localement d’abord,...
Mai 2017
- ARENE
L’ARENE Île-de-France a créé l’indicateur de facture énergétique à destination des collectivités territoriales franciliennes afin de les aider à...

AILLEURS SUR LE WEB

Auteur : 
ARENE, ADEME, Région Île-de-France
Type de publication : 
Fiche
Énergie
Énergies renouvelables et de récupération
Transition énergétique
Cette fiche technique de 4 pages présente la chaufferie au bois du lycée Saint-Charles d'Athis-Mons (Essonne). Elle couvre 80 % des besoins de l'établissement pour 24 000 m² de surface (le reste étant alimenté par le gaz). Grâce à elle 237 tep d'énergie fossile et 120 tep d'électricité sont économisés. Il y a 5 fois moins de CO² et 1,7 tonne de dioxyde de soufre en moins. 1 200 tonnes de bois sont nécessaires pour faire fonctionner la structure, qui doit être bien entretenue et régulièrement décendrée. Cette fiche s'adresse aux gestionnaires des lycées franciliens. Elle permet de répondre à la démarche "bois-énergie, biomasse et développement local". Chauffer au bois réduit les émissions de gaz à  effet de serre par rapport aux énergies fossiles que cela économise. Or, le bois est une ressource abondante en Île-de-France. Installer une chaufferie au bois permet de maîtriser durablement sa consommation d'énergie. Cette énergie locale et renouvelable est créatrice d'emploi pour assurer la maintenance des installations.